Institut Pasteur de Lille : lutte contre le cancer et alzheimer, aide à la découverte de médicaments

Lg cercle2 longevite

Les chercheurs de l'Institut Pasteur de Lille concentrent leurs efforts pour offrir à chacun
la chance de vivre mieux plus longtemps.
L'Institut s'attache à travailler principalement sur 3 grands axes pour trouver les remèdes de demain.

-Vaincre le cancer
-Accélérer la découverte d'un médicament contre les maladies infectieuses
-Lutter contre la maladie d'Alzheimer et protéger vos proches

Vaincre le cancer
On estime à plus de 380 000 le nombre de nouveaux cas de cancer en France chaque année. 211 000 chez les hommes et 174 000 chez les femmes en 2015. En région Hauts-de-France, la surmortalité régionale est de l’ordre de 25%, tous cancers confondus, avec une mortalité prématurée supérieure de 36 % à la moyenne nationale.
L’équipe du Pr. Corinne ABBADIE cherche à savoir s’il existe un lien entre les mécanismes initiaux de la cancérogenèse et la sénescence qui correspond au vieillissement naturel des tissus et de l'organisme. L’équipe cherche à identifier les voies moléculaires qui permettraient à une cellule d’échapper à la sénescence et de devenir cancéreuse.

Accélérer la découverte d'un médicament contre les maladies infectieuses

Chaque année, près de 750 000 personnes contractent une infection bactérienne lors d’un séjour à l’hôpital, infection dite nosocomiale. Le nombre de cas de tuberculose est en forte augmentation. Aussi, si de nouveaux antibiotiques ne sont pas trouvés, on estime que 10 millions de personnes risquent de mourir dans le monde, d’ici 2050, d’infections que les antibiotiques actuels ne sauront pas soigner.
L’Institut Pasteur de Lille a mis en place un groupe de recherche « Biologie chimique des antibiotiques » et vient d’accueillir une équipe de recherche qui se consacre à la découverte de nouvelles molécules thérapeutiques. Nous avons besoin de votre soutien pour accélérer les travaux de ce groupe de recherche.

Lutter contre la maladie d'Alzheimer et protéger vos proches

Les lésions provoquées dans le cerveau par la maladie d’Alzheimer peuvent rester silencieuses pendant 10 à 15 ans. Elles ne deviennent perceptibles que lorsqu’elles s’étendent et perturbent le fonctionnement cérébral. Ainsi, lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, une grande partie du cerveau a déjà été atteinte et les médicaments arrivent alors trop tard.

Il est donc capital de trouver des marqueurs d’entrée dans la maladie qui permettent de la diagnostiquer de la façon la plus précoce possible, bien avant l’apparition des premiers symptômes.

Une approche pluridisciplinaire pour mettre en synergie toutes les compétences pour progresser contre la maladie d’Alzheimer, les équipes de recherche de l’Institut Pasteur de Lille s’appuient sur trois domaines de compétence différents :
-la recherche fondamentale
-la biologie cellulaire
-la chimie moléculaire

Vous avez jusqu'au 31 décembre 2016 pour soutenir ces projets.
Vous souhaitez contribuer ? Pour ce faire, c'est ici.