Stage Ecologie végétale et forestière

Analyse de la dispersion longue distance des plantes du sous-bois par les engins forestiers : agestochorie

Description du projet :

La dispersion est une étape importante dans la vie d’une plante. Chez la plupart des espèces cette dispersion est limitée et la distance parcourue n’est que de quelques dizaines de mètre, voire quelques centimètres chez des espèces forestières. Dans l’étude de la dispersion des plantes, une attention particulière s’est portée sur le transport « conventionel » passif ou actif des graines par les animaux, le vent ou l’eau (zoochorie, anémochorie ou hydrochorie). D’autres modes de dispersion « non conventionnels », peuvent exister. Nous pouvons citer comme exemple les activités humaines; anthropochorie.

Des études récentes suggèrent que les engins utilisés pour la gestion forestière ou les engins agricoles pouraient contribuer à la dispersion d’espèces herbacées forestières sur de longues distances. A notre connaissance, seule une étude précise a été menée sur la capacité de dispersion à longue distance des plantes par les engins forestiers. Il apparait de ce fait important de préciser ce vecteur potentiel de dispersion.

Objectifs:

Nous souhaitons étudier la dispersion des plantes par les engins forestiers. Plus spécifiquement nous nous fixons comme objectifs :

  • Identifier et quantifier les espèces transportées par les engins de travaux forestiers parmi le pool local et en place ;
  • Paramétrer un modèle de dispersion à longue distance en fonction du temps et de la distance parcourue, « courbe de dispersion » ;
  • Analyser le succès de capture et de transport suivant les traits des diaspores.

Pour répondre à l’objectif de ce stage le ou la stagiaire réalisera principalement : des prélèvements sur le terrain, des identifications de plantules ou jeunes plantes en laboratoire et analysera les données existantes d’échantillons collectés en 2022.

Mission du (de la) stagiaire :

  • Travail de terrain : récolte d’échantillons, expérimentation et inventaires floristiques
  • Travail de laboratoire : préparation des échantillons, mis en culture de la banque de graines et identification des espèces
  • Travail de mise en forme et d’analyse des données : analyses univariées et multivariées

Le (ou la) stagiaire sera encadré(e) dans ses missions et dans la rédaction de son mémoire par Mr Spicher Fabien et Pu-Ph Decocq Guillaume. Ce stage permettra à l’étudiant(e) de développer ses connaissances sur l’écologie végétale et d’accroître ses connaissances en botanique (dont détermination de plantules) et en traitement de données.

Période : entre Janvier- Septembre

Durée du stage : six mois

Rémunération : Indemnité légale de stage

Lieu du stage : UFR des Sciences, UMR 7058 CNRS-UPJV EDYSAN, rue Saint Leu 80000 Amiens

Profil recherché :

Etudiant(e) Ingénieur ou Master 2 en écologie avec un intérêt pour les sciences biologiques et naturalistes, travaillant de façon autonome et rigoureuse.

Une bonne maîtrise de l’anglais serait appréciée pour les travaux bibliographiques.

Des connaissances en botanique et identification de la flore forestière seraient appréciées.

Il est également souhaité que le ou la candidate possède des qualités relationnelles. Un contact étroit sera à entretenir avec des exploitants forestiers.

Candidature :

Le dossier de candidature, constitué d’un CV et d’une lettre de motivation, est à envoyer par email au responsable de stage avant le 02/10/2022. Nous vous remercions d’indiquer la date souhaitée du début de ce stage.

Pour toutes informations complémentaires n’hésitez pas à nous contacter.

Contact : Fabien Spicher fabien.spicher@u-picardie.fr / 03 22 82 76 49

Unité EDYSAN, bureau 202, bât Les poulies 2ème étage, 135 rue Saint-Leu 80000 AMIENS

Stage

Date d'expiration :
2 octobre 2022
Contact
UMR EDYSAN, 33 rue Saint Leu, 80000 Amiens
Mail
fabien.spicher@u-picardie.fr
Pièces jointes
Publié par