Le bien-être à l'école

Publié par Les sciences infusent, le 15 juillet 2021   410

Le programme des Sciences infusent s’associe à Ombelliscience pour la diffusion de l’information scientifique grâce à la « Mission Science Société ».

Prenant part au projet cette année, Adamantia Batistatou, doctorante en psychologie à l’Université de Lille (unité de recherche SCALab), a été à la rencontre d’une classe de CE2 de l’école primaire Ampère de Lille pour leur faire découvrir son travail de thèse et partager avec eux une action de médiation scientifique originale et participative.

Il est reconnu aujourd’hui que l’école peut être source de stress. Ce dernier est parfois accentué en milieu urbain avec le bruit, la pollution ou encore les petits espaces mis à disposition, comme la cour de récréation par exemple. Or, la cour de récréation est un des lieux centraux d’une école car les élèves l’occupent et la partagent plusieurs fois par jour. Comment des recherches sur l’aménagement d’une cour d’école amènent-elles à des solutions diminuant le stress des enfants ? C’est Adamantia qui a accompagné l’école Ampère de Lille dans son projet de rénovation de la cour de récréation pour en faire un lieu de bien-être pour les élèves.

L’originalité de l’action de médiation scientifique proposée par Adamantia repose sur la participation active des élèves : la réflexion sur un nouvel aménagement de la cour d’école s’est faite avec eux et pour eux. Son action s’est déroulée directement en classe, en trois sessions de 2 heures.

Adamantia a tout d’abord discuté avec les élèves pour leur présenter le contexte de son intervention et les grands principes de sa recherche : Qu’est-ce que le stress ? Comment la cour d’école peut-elle affecter le bien-être physique et émotionnel des élèves ?

Adamantia présente sa recherche aux élèves
Adamantia présente sa recherche aux élèves

Les élèves ont ensuite déambulé dans la cour de récréation avec Adamantia et chacun lui a expliqué l’usage qu’il en faisait : pour se reposerpour jouerles endroits préférésles endroits délaissés… Les zones identifiées par les élèves ont alors été photographiées par Adamantia. Ils ont ensuite placé une gommette sous chacune des photographies pour catégoriser la zone en question : une zone de « jeu », une zone « relaxante » ou une zone « hostile ».

Les élèves placent les gommettes sous les photographies des différentes zones de la cour
Les élèves placent les gommettes sous les photographies des différentes zones de la cour

La dernière étape fut ensuite de créer ensemble la cour de récréation idéale. Sur un grand poster représentant la cour d’école, les élèves ont alors collé leurs différentes propositions : balançoire, toboggan, banc de l’amitié, arbre à vœux, tente de relaxation, zone de camping… Il y en avait pour tous les goûts ! Ces propositions se sont d’ailleurs révélées pertinentes car elles répondaient pour la plupart à certaines caractéristiques qu’un environnement doit posséder pour procurer un effet de bien-être chez l’utilisateur : imagination, curiosité, détente, sociabilisation…

La cour de récréation idéale imaginée par les élèves
La cour de récréation idéale imaginée par les élèves

Une cour de récréation idéale c’est bien, mais dans les faits ?  Afin de permettre la concrétisation du travail effectué, Adamantia a rédigé un rapport de préconisation et l’a remis à l’école. Elle a mis l’accent sur les propositions à faible coût et réalisables par les élèves, comme un arbre à vœux, un banc de l’amitié décoré par les élèves ou encore un espace détente. Elle a aussi proposé de faire un marquage au sol pour délimiter les zones (zone calme, zone pour les jeux physiques intenses) et de répartir celles-ci dans l’ensemble de la cour pour réhabiliter certains endroits jusque-là délaissés par les élèves.

La participation des élèves à la recherche d’Adamantia a été primordiale pour mieux comprendre leurs besoins et mieux y répondre. Ils y ont pris beaucoup de plaisir et ont participé à ce projet avec un réel enthousiasme !

Merci à Adamantia, à l’équipe enseignante de l’école Ampère pour leur accueil et aux élèves pour leur investissement !


Retour