SCIENCES POUR TOUTES ET TOUS EN HAUTS-DE-FRANCE : INSCRIVEZ-VOUS AUX WEBINAIRES !

Publié par Ombelliscience -, le 24 juin 2024   270

Ombelliscience coordonne depuis 2023 avec le soutien de la DRAC et de la Région Hauts-de-France, la formation-action "Sciences pour toutes et tous en Hauts-de-France" (SPTT).

Les objectifs ?

Sensibiliser les acteurs.rices de culture scientifique en Hauts-de-France aux inégalités sociales existant dans l’accès aux sciences et techniques et aux mécanismes d’exclusion à l’œuvre dans le secteur. Accompagner ces acteurs.rices à rendre leurs pratiques professionnelles plus inclusives. Pour plus d’informations sur le programme SPTT, consultez ce document.     

C'est quoi les webinaires ?

1h30, en visio pour découvrir des démarches concrètes d’inclusion en culture scientifique et technique. Sur chaque webinaire, 1 à 3 professionnel·les font le récit d’initiatives inclusives. Ces RDV ne sont pas un “mode d’emploi” de l’inclusion mais un moyen de se poser les questions pertinentes.

Prochaines dates :

  • Jeudi 11 juillet, 14h15 - L’inclusion et la question du genre
  • Mardi 15 octobre, 9h30 – Inclusion et classes populaires ; et la méthode "User Experience Design"

Pour vous inscrire, consultez le programme détaillé ICI et inscrivez-vous ICI.


Il s’est passé quoi dernièrement ?

Ces dernières semaines, les participant.e.s au programme SPTT et plus largement des acteurs de culture scientifique de la région, ont suivi une formation et 2 webinaires.

  • Formation pour les participant.e.s au programme SPTT

Le 30 mai à la Machinerie à Amiens, 17 acteurs ont échangé avec Alexia Sonnois, référente Inclusion et Innovation sociale à Cap Sciences sur l’outil d’auto-diagnostic à l’inclusion "Kadeiloscope" . Partage d’expériences et analyse de pratiques ont animé la journée.

  • Webinaires pour les participant.e.s au programme SPTT et plus largement pour les acteurs de la culture

Vendredi 24 mai, Ombelliscience a organisé le webinaire "Vers une médiation en conception universelle au musée".

14 acteurs ont échangé avec Muriel Molinier chercheuse associée au GRHAPES (Groupe de recherche sur le handicap, l’accessibilité, les pratiques éducatives et scolaires) et cadre pédagogique à l'Institut du travail social ERASME. Il a été question de conception universelle ou comment créer un objet que tout le monde peut utiliser ? Muriel Molinier a aussi évoqué le concept de "remédiateur" qu’elle a développé dans sa thèse et qui serait une sorte de médiateur muséal augmenté de compétences sociales.

Mardi 11 juin, avait lieu le webinaire "Approche inclusive du patrimoine et approche intergénérationnelle des sciences et techniques".

Ce temps a été l’occasion pour 26 participant.e.s de découvrir les actions de "tinkering" proposées par le Groupe Traces à des publics ayant peu accès aux sciences (détenu·e·s, jeunes descolarisé·e·s,…). Paul Boniface a expliqué comment se déroulaient ces ateliers et comment, en tant qu’espaces d’exploration plus que d’apports de connaissances, ils pouvaient être vecteurs d’apprentissages et de reprise de confiance en soi.

Puis Emmanuelle Cadet, directrice de l’association Alter Natives, nous a présenté les enquêtes menées par de jeunes membres de l’association pour retracer l’histoire de l’acquisition d’objets extra européens de musées. L’un des derniers projets a pour sujet la collection Faidherbe présente aux Musées des Beaux-Arts de Dunkerque et au Musée d’Histoire Naturelle de Lille. A la façon des historien·nes, les jeunes impliqué·e·s produisent une expertise et prennent la parole sur une histoire coloniale qui les concerne.

Photo 1 extraite du diaporama Groupe Traces, photos haut 2 haut et bas extraites du diaporama de présentation Alter Natives.