Conférences

Les mercredis du CAREF

À l’école élémentaire, les filles ont des compétences identiques à celles des garçons en mathématiques. Cela ne fait plus débat aujourd’hui, mais cela ne fut pas toujours le cas. En effet, à l’école primaire du début de la Troisième République, l’enseignement mathématique apparaît comme moins satisfaisant dans les écoles de filles, celles-ci obtenant des résultats médiocres et inférieurs à ceux des garçons. Sont-elles privées de la « bosse des maths » ou existe-t-il d’autres raisons ? Des mesures sont prises, à la fin du XIXe siècle, en faveur de l’enseignement féminin, ont-elles été efficaces ? L’écart entre filles et garçons s'est-il réduit ?

Cette conférence grand public se propose d’analyser l’évolution de cette situation à l’échelon local, dans les écoles primaires de la Somme, du début de la Troisième République au lendemain de la Première Guerre Mondiale, à l'appui de sources recueillies aux archives départementales de la Somme, en particulier sur les copies du certificat d’études primaires. 


Les mesures sanitaires empêchant la tenue de la conférence en présentiel, celle-ci aura lieu en distanciel via Zoom sur inscription obligatoire auprès de julien.cahon@u-picardie.fr




le
nov. 4 2020

De 18:00 à 20:00