L'espace santé jeunes: un projet d'éducation à la santé pluriprofessionnelle

Publié par Sandrine Landa, le 1 avril 2022   360

L'éducation à la santé : le rôle des médecins

En 2008, l’Espace Santé Jeune (ESJ) a mené un projet d’éducation à la santé au sein d’un collège. Placé sous la base du volontariat, les collégiens participent à des espaces de paroles qui sont animés par un médecin généraliste, un animateur jeunesse et un enseignant.

L'objectif de l'éducation à la santé est de promouvoir la santé. C'est-à-dire de délivrer d'une façon positive des informations qui "permet de choisir la santé". A l'école, l'éducation à la santé permet d'échanger avec les élèves sur leurs visions de la santé.

Sous forme de débat, cela leur permet de recevoir des informations comme sur la vie affective et sexuelle. Grâce à ces nouvelles informations, les élèves vont développer des compétences : les compétences dites psychosociales.

Les compétences psychosociales

Au nombre de 10 ces compétences sont reconnues selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) comme des déterminants de bien être, de la santé physique et psychique ainsi que de la réussite scolaire. Ces compétences sont efficaces en éducation à la santé et notamment dans la prévention des comportements à risque (sexualité et conduites addictives).

L'éducation à la santé et le médecin généraliste

L'éducation à la santé fait aussi parti des compétences du médecin généraliste. La prévention peut être faite pendant une simple consultation (vaccination, dépistage) ou sous forme de conseils sur l'alimentation, la contraception ou l'activité physique.

Toutefois des actions de prévention collectives sont aussi organisées au sein des Pôles et Maisons de Santé Pluri professionnelles (MSP). Ces actions sont organisées autour d'une thématique comme les maladies cardio-vasculaires ou destinées à un public bien précis (adolescents ou personnes âgées).

Depuis 2007, les médecins généralistes et l'IREPS (Instance Régionale d'éducation et de promotion de la Santé) mènent une action collective d'éducation à la santé au sein d'un collège du Maine et Loire. Cette intervention est appelée "Espace Santé Jeune" (ESJ) Cette approche collective dans un cadre scolaire propose aux collégiens, des espaces de paroles "libres" sur la santé.

Le projet "Espace Santé Jeune"

Ce projet a pour objectif d'explorer le vécu et les représentations des différents acteurs de l'ESJ, des intervenants et collégiens afin de comprendre le rôle des médecins généralistes dans la prévention de la santé.

Les séances ont lieu tous les 15 jours. Les thèmes des discussions sont choisis par les jeunes. Deux adultes sont toujours présents lors des séances dont un médecin généraliste, un enseignant et un animateur.

Les séances sont organisées deux fois par an lors d'un temps de travail collectif.

Méthodologie de l'étude

Cette étude menée pendant six mois (de janvier à juin 2015), a été conçu pour explorer le vécu des acteurs du projet. 150 élèves de la 5ème à la 3ème, 21 enseignants, le principal du collège, les 5 médecins généralistes ainsi que les animateurs jeunesse ont participé à cette étude.

Quatre phases importantes ont été nécessaires pour mener cette étude : une première phase d'immersion sur le terrain afin de pouvoir construire les guides d'entretiens

  • Une seconde phase d'entretiens semi-dirigés en collectifs
  • Une troisième phase de questionnaires à destination des élèves
  • Une dernière phase de validation effectuée par trois entretiens individuels semi-dirigés

De plus, un journal de bord a été tenu tout au long de l'enquête.

Afin de répondre à la problématique, quatre critères ont été définies afin d'explorer l'expérience : les représentations sociales, la perception du fonctionnement de l'Espace Santé Jeunes, les bénéfices et les conséquences de la participation des médecins généralistes.

Tous les entretiens ont été enregistré, avec accord des parents, puis retranscrits de façon anonyme. L’ensemble des données collectées ont été traitées par une analyse simple de type « tri-à-plat », puis exprimés en valeur et pourcentage.

Résultats de l'étude

Au total près de 107 élèves ont répondu au questionnaire sur les 150 sollicités, soit un taux de réponse de 71%. L'Espace Jeunes Santé a été perçue de façon positive par les jeunes : 51% sont satisfaits et 19% très satisfaits de ces temps d'interventions. Les collégiens de ce projet ont ressenti de la liberté vis à vis des adultes grâce à une participation libre et spontanée, ainsi qu'une véritable liberté d'opinion " on dit ce qu'on veut".

Les jeunes ont eu le sentiment que cet espace était centré sur leurs questionnements et leurs préoccupations "libère la parole des jeunes", et que cela leurs permettaient de se détendre ludiquement et agréablement " on peut souffler".

Grâce à ces débats, ces jeunes collégiens ont peu développer leurs esprits critiques et se confronter à des opinions différentes.

Toutefois, cette organisation avec une certaine de la liberté des jeunes peut-être contraignante. En effet, il n'y a pas de possibilité de prévoir le nombre de jeunes présents aux séances ni les thèmes qui seront abordés.

Le rôle des médecins généralistes dans ce projet

Lors des séances, le médecin a pour rôle : d'être animateur de la séance mais aussi le rôle d'expert en santé. Lorsqu'il est animateur le médecin est là pour aider à la prise de parole lors des débats, tout en étant attentif et à l'écoute des jeunes. Ce rôle n'est pas forcément chose facile pour le médecin car ce n'est pas inné d'être animateur de séances dynamiques collectives. Toutefois, dans son rôle d'expert en santé, le médecin généraliste est plus à l'aise pour informer les jeunes. Les collégiens avaient confiance envers le médecin qui est soumis au secret professionnel et se sentaient donc plus libre de parler.

L'atout majeur de ce projet est une équipe pluridisciplinaire car les compétences médicales et les compétences éducatives sont alors indissociables pour transmettre des savoirs aux élèves. Le partage de valeurs et des différentes visions des besoins des collégiens a parmi à ce projet de durée dans le temps.

Ce projet d'éducation à la santé est une expérience qui repose sur plusieurs piliers : l'état d'esprit et l'engagement des différents professionnels, la complémentarité et la coordination entre les intervenants et une démarche de promotion de la santé sur le long terme.

Cette expérience doit être encourager pour les médecins soucieux de développer leur "responsabilité de santé publique", ce qui leurs permettrais d'exercer leurs missions différemment. Toutefois, le financement de ces actions est toujours une question.

Cet article a été rédigé par Sandrine Landa, étudiante en master Éducation à la Santé et au Développement Durable - Interroger et Intervenir (ESDD : 2i) de l'INSPE d'Amiens." 

http://sandrinelanda.wordpress...

http://masteresdd2i.wordpress....

Le Glatin, C., Guérin, X., Berry, P., Bouton, C. & Lamour, P. (2019). Rôle des médecins dans l’éducation pour la santé à l’école. Analyse d’une expérience pluri professionnelle originale. Santé Publique, 31, 203-212. https://doi.org/10.3917/spub.1...