« La Science, la Société et moi !? » : Droit, santé, écologie, littérature… De jeunes chercheurs content leurs recherches

Publié par Ombelliscience -, le 16 juin 2019   86

Xl img 2519

De jeunes chercheurs ont suivi avec enthousiasme en début 2019 la session « Conter sa Recherche » dans le cadre de la formation à la médiation scientifique « Mets ta Recherche en Récit ». Dans ce cadre, ils ont été accompagnés par Bertrand Prévost, médiateur scientifique chez Ombelliscience et par Swan Blanchère, conteuse et metteure en scène au sein de la Compagnie Voyageuse Immobile.

Dans le cadre du Banquet de Saint-Leu, samedi 8 juin, à la Maison du Théâtre à Amiens, 4 doctorant·e·s de l’UPJV sont venus conter de merveilleuses histoires faisant échos à leurs sujets de recherche à la cinquantaine de personnes présentes. Cette rencontre, a été l’occasion pour l’auditoire de rencontrer de jeunes chercheurs qui s’engagent pour la recherche scientifique, de découvrir leurs métiers, leurs domaines de recherche et d’échanger avec eux sur des thématiques variées, telles que le droit, la santé, l’écologie, le cinéma d’animation…


  • Les défis posés par le numérique dans la lutte contre le terrorisme

Sophie Baclet Louvet, chercheuse en droit au laboratoire CURAPP(UMR 7319 - CNRS-UPJV) s’est lancée la première. Elle a emmené le public dans l’univers d’un conte Heroic Fantaisy peuplé de dragons aux yeux verts, dragons à crête rouge, de magiciens et de bibliothèques. Les figures fantastiques, les lieux, autant d’analogies avec ses travaux de recherche qui sont destinés à comprendre comment le droit international va évoluer face à l’interaction du numérique et de la lutte contre le terrorisme. À cette occasion, Sophie rappelle que l’un des défis est notamment celui de la place offerte au secteur privé dans la lutte contre le terrorisme. Si désormais les plateformes numériques font la norme, alors quelles garanties demeurent pour les utilisateurs ?


  • « Une embuscade In vitro » : la lutte dans les hôpitaux contre les bactéries résistantes aux antibiotiques et responsables des maladies nosocomiales

Après échanges avec le public, ce fut au tour d’Émilie Dauvergne, chercheuse en microbiologie au sein de la société FAVI (Hallencourt, Société Anonyme de Fonderie sous pression) et au laboratoire AGIR (EA 4294 – UPJV) de nous conter son sujet de recherche. Émilie utilise le conte initiatique, avec comme décor l’hôpital et pour héros une bactérie. Elle nous parle de la lutte contre les infections nosocomiales qui constitue un enjeu majeur de santé publique. Utilisant les propriétés antimicrobiennes du cuivre, la société française FAVI située dans les Hauts-de-France a mis au point le laiton AB+® (alliage de cuivre et de zinc) afin de lutter contre la transmission des bio-contaminations présentes sur les surfaces de contact.


  • « Pattes de mouche » : le développement de moyens de lutte écologique contre la mouche Suzukii grande amatrice de fraise

Romain Ulmer, chercheur en écologie, au laboratoire EDYSAN (FRE 3498 - CNRS – UPJV) a lui aussi utilisé les ressorts du conte d’Heroic Fantaisy pour évoquer ses recherches dédiées à la lutte écologique contre une mouche, Drosophila suzukii, qui dévaste les champs de fruits rouges en pondant dans les fruits qui mûrissent.

Les recherches de Romain sont orientées vers 2 axes : -connaître plus en détail le comportement de cette mouche dans la nature, notamment ses migrations saisonnières entre les différents milieux naturels (forêt, champs, ville…). -étudier des alternatives écologiques aux pesticides pour lutter contre ce nuisible en utilisant des insectes comme les araignées ou des plantes pièges.


  • « Le Fusionneur » : l'influence de l’écrivain japonais, Kenji Miyazawa, sur la production du cinéma animé au Japon

Enfin, Oriane Sidre, chercheuse en cinéma d’animation au laboratoire CRAE (EA 4291-UPJV) a clôturé l’événement. Elle étudie l'influence de l’écrivain japonais, Kenji Miyazawa, sur la production animée de son pays. Au travers de son conte, Oriane nous entraîne dans l’univers onirique et écologique empreint de poésie de Miyazawa, qui a aussi nourri d’illustres réalisateurs tel que Hayao Miyazaki (réalisateur de Mon voisin Totoro…).



Ombelliscience remercie l’ensemble des intervenants pour leur investissement, la Maison du Théâtre pour son accueil, le public (et le très jeune public !) et les animaux pour leur écoute et leur enthousiasme, ainsi que toutes les personnes ayant pris part tout au long de l’année à la mise en place du programme de formation « Mets ta Recherche en Récit ».


Les médias en ont parlé !
-Reportage Radio Campus Amiens, 7 juin
-Article du Courrier Picard, 7 juin


#M2R